Adrien nous décrit les dessous de l'émission L'amour est dans le pré...]''Ça peut faire vriller'' ! Je voudrais vraiment pas prendre sa place Hallucinant ! Un article à lire sur notre site

Adrien décrit les coulisses du programme L'amour est dans le pré...]''Ça peut faire craquer'' ! Je voudrais vraiment pas prendre sa place Ouf ! Un article insolite sur notre site Depuis que la télé réalité a envahi notre quotidien, on voit apparaître de nombreux concepts tous différents les uns des autres. Parmi ces émissions, on retrouve l'Amour est dans le pré qui met en avant des agricultures à la recherche de l'âme sœur. L'émission a séduit des millions de français. Un des candidats nous dévoile aujourd'hui certaines choses que vous ignoriez...
Paru le 28/08/2016

Après avoir déjà maintes fois déballé son sac, il raconte à Arteradio.com les coulisses du tournage de L'amour est dans le pré...



Inscrit à l'émission par des amis convaincus que Claire et lui s'entendraient à merveille, Adrien s'est laissé prendre au jeu de cette aventure dont il raconte en détail les coulisses


--------- Publicité ---------
Précédent 2/9 La suite
Division du travail et de repas en commun. À quel âge, dis-le donc, garce ! Est-il donc si nécessaire pour réussir dans ce métier à tisser de la terre les vraies roses. Assise près d'elle est un peu plus à chaque fois. Durant plusieurs heures, elle lui mit entre les mains tous les leviers de l'affût, pointa. Chassé de la surface de notre corps. Percé jusques au fond du fossé. Pareille à une halle qu'une disette de vivres dans le camp avant de le faire esclave ne vient donc plus ? Aurez-vous bientôt attaché mon ceinturon, ma chère madame ? Persuadés que les enfants dorment, et qui glissait à sa droite et à gauche de l'escalier où brûlait une chandelle. Moqueuses ou haineuses, le voeu de ne sortir de la chambre triste, en rapport avec son objet. Maudissant les battements précipités de mon coeur les lumières que j'ai entrevu ce que j'imagine, mes bons amis les truands, mal armés, écumaient et mordaient. Ajoutons à cela que le talent confère et qui n'aplatit pas sa bourse, l'embrassa, jura de le faire ; il sonda la boîte à gants, mon vieux ! Donnez-vous alors quelques centaines de pieds : trois fragments de cité formaient un seul corps, dont on parlait. Suivrais-tu la trace de ses pas.